VERNIS ET VERNISSAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VERNIS ET VERNISSAGE

Message par forum bois le Lun 14 Sep - 12:10

VERNIS ET VERNISSAGE



Bonjour,

Aujourd’hui nous allons ensemble nous attarder un peu sur les vernis et au passage parler de vernissage

Pourquoi associer ces deux sujets?

Parce que chaque type de vernis a son mode d’application propre. On n’applique pas un vernis cellulosique comme un vernis polyester (ce dernier n'est pas réellement un vernis), pas plus qu'on ne traite un vernis polyuréthane comme un vernis à l’alcool etc...

On notera donc déjà une chose :

Comme on usine le bois d’une manière différente des métaux, matières plastiques ….
Chaque type de vernis aura ses particularités.
Afin de pouvoir faire une finition correcte il faudra connaître ces différences.


Nous allons donc passer en revue quelques vernis, répondre à des questions mais surtout donner des bases qui vous servirons à mieux les comprendres.

Suite à ce tutoriel chaque vernis cité ici sera expliqué plus en détails avec ses particularités.

Bien entendu il s’agira là des grandes lignes des familles de vernis, vu le nombre de ces derniers dans chaque types, il faudra bien entendu se conformer aux prescriptions du fabricant avant toute chose.

Commençons donc :

Qu’est-ce qu’un vernis ?

afin de trouver une définition basique ouvrons tout simplement un dictionnaire :

« solution résineuse qui laisse sur la surface qui en a été recouverte une pellicule solide lisse et brillante, destinée à protéger ou à décorer »

Comme on le verra, c’est tout de même loin d’être complet, car outre le brillant, on trouvera aussi des vernis mats ou satinés.

Au passage : Les vernis ne sont pas micro-poreux et ne conviennent donc pas pour une utilisation à l’extérieur.

Quelles sont les différences entre un vitrificateur et un vernis ?

Tout simplement la formulation, là ou un vernis devra avoir un bel aspect et bien faire ressortir le veinage du bois, un vitrificateur devra protéger le bois contre des agressions comme celles des chaussures par exemple, avec tout ce que cela comporte ( talons, cailloux etc).
Donc :
- un vitrificateur devra être plus résistant et devra bien s’étaler.
- un vernis servira à protéger tout en étant décoratif.

On en trouvera de plusieurs types :
- urée formol,
- PU et PU pré-catalysé
- hydrodiluable
Un ponçage sera au préalable nécessaire à la préparation des bois. Les grains à utiliser vont de P80 à P120.


Que contient un vernis ?

On ne peut donner toutes la formulations des vernis dans un sujet comme celui-ci qui se veut généraliste.
Néanmoins malgré des types totalement différents on trouve toujours des grandes lignes :

Liant : substance filmogène constituée de résines naturelles ou organiques de synthèse.

Pigment : substance colorante organique ou minérale.

Solvant et diluant : liquide (eau ou dérivé de pétrochimie) apte à dissoudre ou tenir en dispersion stable les liants et pigments.
Tous les colorants naturels ne se mélangent pas avec tous les solvants: les terres se dissolvent dans l’essence mais pas dans l’alcool par exemple.

Charge : substance minérale couvrante ou transparente qui confère au film sec des caractéristiques spécifiques.

Plastifiant : substance non réactive le plus souvent organique de synthèse qui s’ajoute au produit pour conférer au film sec des caractéristiques de souplesse et d’adhérence.

Adjuvant : substance liquide ou solide incorporée à faible dose dans un produit pour améliorer certaines caractéristiques.


Comment sèche un vernis?

Cette question que l’on se pose rarement est pourtant l’une des plus importantes.
Suivant justement son mode de séchage cela conditionnera le mode d’application mais aussi les opérations entre couches

- Séchage physique
Un vernis à proprement parler (alcool, cellulosique, etc...) aura un séchage physique, donc par évaporation des solvants.

L'application d'une nouvelle couche tend à faire fondre celle d’en dessous, avec pour résultat final de produire une couche unique. La fonte de l’ancienne fait « soudure ».
Les réparations sont donc faciles et totalement invisibles.
Le gros avantage étant que l’on ne peut mettre des couches trop épaisses car des solvants risqueraient d’être emprisonnés et endommageraient le vernis.
Pour des raisons de fonte des anciennes couches on ne devra pas non plus dépasser une certaine épaisseur finale de vernis.

La faible résistance à l’eau, aux agents domestiques, le nombre limite de couches, l’application aussi sont autant de raisons qui font disparaître peu à peu ces types de vernis.


- Séchage physique et chimique :

On distingue:

- le "séchage" par catalyse. Le catalyseur pouvant être aussi l’air pour des finitions plastiques type polyuréthane, hydrodiluable, pré-catalysé, etc...

- le durcissement par réaction chimique. Dans un produit bi-composants, le mélange des deux produits engendre une réaction chimique, exemple les polyester.

Le séchage chimique pur concerne les polyesters et les photo-polymérisables sans solvants.

Dans le cas d’un séchage chimique et physique, chaque couche devient indépendante l’une par rapport à l’autre.

Mais vu qu’il n’ y a là plus de soudures entre les couches il faudra effectuer un égrenage en vue de rayer la surface, permettant ainsi une meilleure accroche de la prochaine.

Attention lors de l’égrenage à ne pas percer une couche, ce qui provoquera l’apparition d’auréole blanchâtre impossible par la suite à éliminer.

La résistance mécanique est bonne voire très bonne comme la résistance à l’eau, aux agents domestiques (alcool) et à l’abrasion.

La réparation par contre est moins facile mais reste possible via des produits dédiés.

On notera que dans la majeure partie des cas les vernis de ce type rendront une finition trop « plastique » qui ne sera pas au goût de tout le monde, on contournera ce problème avec une légère teinte avant vernis)

Qu’est ce que l’extrait sec d’un vernis?

Exprimée en pourcentage c'est la quantité qu’il reste sur la pièce de bois une fois le séchage totalement effectué.

Exemple: les vernis cellulosiques sèchent par évaporation de solvants, il y a donc une perte de produit.
Pour ceux-ci l’extrait sec sera d’environ 15 à 35 %, les 65 % restant représentent les solvants qui se sont évaporés.
Donc si on applique 100 litres de produits sur une pièce, une fois sec il n’en restera que 35 litres.

La valeur de l'extrait sec renseigne sur le pouvoir garnissant du vernis:
plus celui-ci est élevé, plus le pouvoir garnissant sera bon.

L’application au pistolet et son « rendement » :

Le rendement d’une application au pistolet c'est le rapport en pourcentage entre la quantité de produit qui couvre la pièce et celle du produit qui a été utilisé.
NOTE : rendement est une image que j'ai inventée, on dit exactement pourcentage de transfert de produit
Plusieurs technologies de pulvérisation ont été inventées, en haute ou basse pression, sans air, électrostatique, etc.
Pour chaque type on verra qu’il y a plus ou moins de produit qui reste finalement sur la pièce.
Il faut bien se dire que si on a un rendement à 50% cela signifie que sur 100 l, il y en a 50 qui partiront en brouillard de pulvérisation.
Si en plus on applique un vernis cellulosique d' un extrait sec de 20%, une fois sec il ne restera plus que 10 litres de produit.

note sur les pistolets type HVLP ( Hight Volume Low Pressure, haut volume d'air à faible pression ) :

Beaucoup de choses ont été dites sur ce type de pistolet mais souvent par tort ou par manque de connaissances.
Pourquoi y a t' il des pistolets HVLP ? tout simplement à cause de la Californie, cet état d' Amérique précurseur dans nombre de domaines d'antipollution ( précurseur en terme de lois surtout ), et principalement dans le domaine de l' automobile, à imposé d'obtenir un rendement supérieur à 65%.
Afin d'être en conformité avec cette loi, les fabricants ont été dans l'obligation de ressortir ce type de pistolet qui était tombé aux oubliettes ( en l'améliorant au passage) .

dernier point avant de rentrer dans les détails :

Tous les produits ne s'accordent pas entre eux.
Dans l'absolu on évitera d'utiliser conjointement plusieurs familles de produits, cela évitera les problèmes d'incompatibilité.
Nous essayerons de faire par la suite un sujet dédié au problèmes d’ incompatibilités.

LISTE DES VERNIS QUI SERONT ETUDIÉS :

Vernis à l’alcool
Vernis cellulosiques
Vernis polyester
Vernis PU bi-composant
Vernis PU pré catalysé
Vernis hydrodiluable pré-catalysé
avatar
forum bois
L'équipe

Messages : 25
Date d'inscription : 08/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum